Chapitre de l'article "L'Asiminier"
Auteur : Sergio Carlini. Publié en 2007

Crédit photographies : indiqués dans l'article
Tous droits réservés
 

L'Asiminier  Asimina triloba (L.) Dunal

Description

 

 

CARACTERES BOTANIQUES

 

L'ARBRE

C’est un arbre de structure pyramidale, du moins chez les sujets isolés.

De dimension moyenne de 5 à 6 mètres de hauteur, il peut parfois atteindre 10 mètres de haut dans son milieu naturel.

Asimina triloba (Asiminier, pawpaw)

Asimina triloba (Asiminier, pawpaw)

On peut le conduire en gobelet, pour faciliter la récolte.

Asimina triloba conduit en gobelet

Asimina triloba conduit en gobelet

Ou lui conserver son port naturel.

Asimina triloba conduit en gobelet

Asimina triloba : port naturel

Le tronc est droit, d’aspect vigoureux, avec une écorce grise.

L’Asiminier est à feuillage caduc et émet ses nouvelles feuilles tardivement au mois de mai, après la floraison.

Asimina triloba : silhouette d'un jeune sujet en fin d'hiver

Asimina triloba : silhouette d'un jeune sujet en fin d'hiver

 

LES FEUILLES

La plante présente des feuilles alternes, nettement pendantes, à bordure rectiligne, rappelant de par leur forme et leur dimension les feuilles d’un châtaignier.

Asimina triloba : feuillage

Asimina triloba : feuillage

Leur forme est ovale allongée, parfois légèrement oblongue, avec la partie plus large à l’extrémité du pédoncule, de couleur vert vif, et, dans certains cas à l’état adulte, le verso couvert d’une légère pilosité brune.

Leur longueur est de 15-30 cm.

A l’automne, les feuilles prennent une teinte dorée, puis brune, avant de tomber.

Asimina triloba : feuillage automnal

Asimina triloba : feuillage automnal

Dans de rares cas, il a été observé des allergies au contact des feuilles et de la peau des fruits, qui se traduisent par une irritation et des rougeurs de la peau.

Il est de bon usage, lorsque l’occasion se présente et en premier lieu, de tester sa propre sensibilité à ces formes d'allergies. Il suffit de frotter légèrement une feuille sur le dos de la main et d’observer la réaction.

En cas de test positif (rougeur notoire), il faut éviter le contact avec les feuilles.

 

LES FLEURS

Les fleurs se forment à partir des boutons, présents et visibles dès le mois de juillet de l'année précédente.

Asimina triloba : jeune sujet en fin d'hiver, avec boutons floraux en débourrement

Asimina triloba : jeune sujet en fin d'hiver, avec boutons floraux en débourrement

Les boutons floraux se distinguent des bourgeons végétatifs car ils sont arrondis.

Asimina triloba : boutons floraux et un bourgeon à feuilles

Asimina triloba : boutons floraux et un bourgeon à feuilles
(entre les deux gros boutons floraux, juste au-dessus)

 

Asimina triloba : boutons floraux et bourgeon végétatif apical

Asimina triloba : boutons floraux et bourgeon végétatif apical

Les fleurs apparaissent bien avant le feuillage, mais, par leur dimension et leur couleur, restent peu voyantes. 

La floraison commence vers la fin du mois de mars et continue jusqu’au début du mois de mai, l'essentiel se produisant en avril.

Asimina triloba : début de floraison

Asimina triloba : début de floraison

Les fleurs, hermaphrodites, sont de dimension moyenne (1,5 à 3 cm de diamètre) et retombantes sous un pédoncule velu. Elles apparaissent seules, rarement en groupe.

Asimina triloba : floraison

Asimina triloba : floraison

Elles comportent trois petits sépales verts avec une pilosité brunâtre, ainsi que six pétales de couleur rouge foncé lie-de-vin.

Asimina triloba : fleurs

Asimina triloba : fleurs

Elles présentent une symétrie en forme de roue.

Asimina triloba : fleur (noter les six pétales)

Asimina triloba : fleur (noter les six pétales)

Les ovaires sont entourés d’une couronne avec de nombreuses étamines.

Asimina triloba : intérieur de la fleur

Asimina triloba : intérieur de la fleur

 

LA POLLINISATION

Les fleurs présentent une nette protogynie. Les organes femelles sont actifs quelques jours avant les organes mâles, ce qui signifie que la partie féminine d’une fleur est potentiellement réceptive avant la maturation de la partie mâle pollinisatrice.

La pollinisation entre différentes fleurs nécessite que la maturation des parties sexuelles soit en phase. Elle est favorisée par la présence simultanée de nombreuses fleurs à des stades différents de floraison sur la même plante, ou sur une autre plante.

On trouve ainsi de façon concomitante sur l'arbre des fleurs encore fermées, entrouvertes, pleinement épanouies ou fanées. La période totale de floraison de l'arbre séchelonne sur une vingtaine de jours.

Mais, pour la majorité des variétés, le pollen n'est pas autocompatible.

Généralement, une fertilité satisfaisante s'obtient uniquement par interpollinisation entre individus différents.

Deux plantes nées de deux semis différents, même originaire d'un seul arbre, sont définies comme deux individus différents, de même que deux plantes greffées avec des variétés différentes. Deux plantes greffées avec la même variété ne sont pas des individus différents ; il s’agit de deux exemplaires du même clone.

Certaines variétés sont données comme étant autofertiles ('Sunflower', 'Prima1216', 'Georgia'). Avec ces cultivars, il suffit de planter un seul sujet pour obtenir des fruits. 

En phase initiale, lors de la maturation des parties féminines, les fleurs possèdent des pétales rectilignes et une forme rappelant une tulipe fermée. Trois pétales internes renferment les organes sexuels et alternent avec trois pétales externes presque fermés.

Par la suite, à l’époque de la maturation des parties mâles, les pétales s’incurvent vers l’extérieur et prennent une forme de clochette ouverte.

La photographie ci-dessous illustre ces deux stades.

Asimina triloba : les deux stades de la floraison (tulipe fermée et clochette ouverte)

Asimina triloba : les deux stades de la floraison (tulipe fermée et clochette ouverte)

Les ovaires sont multiples et produisent donc des groupes de fruits. Cette caractéristique est visible à la nouaison.

Asimina triloba : groupe de fruits noués

Asimina triloba : groupe de fruits noués

Chez certaines fleurs, de nombreux ovaires avortent et des fruits uniques se développent.

Asimina triloba : fruit isolé noué (au-dessus de la fleur)

Asimina triloba : fruit isolé noué (au-dessus de la fleur)

Dans les jardins à vocation strictement ornementale, certaines difficultés de pollinisation naturelle peuvent apparaître par manque d’agents pollinisateurs adaptés (il s'agit de mouches communes, de mouches à fumier et de coléoptères ; pas les abeilles...). De tels problèmes sont plus rares dans un potager, près d’un tas de fumier ou près d’étables, où certains de ces types d’insectes ne manquent pas.

La fécondation manuelle (avec un fin pinceau, une plume ou un doigt) est alors utile. Il est évident qu’une telle solution, lorsqu’elle est nécessaire, serait coûteuse s’il fallait la pratiquer à grande échelle.

 

LES FRUITS (ASIMINES)

La plante commence à produire des fruits lorsqu’elle atteint les 2-2,5 m (3-6 ans).

Les fruits, appelés asimines, sont de grandes baies ovales, plus ou moins allongées de 6 à 18 cm de long pour 3 à 9 cm de large, avec une forme légèrement lobée.

Les asimines peuvent être uniques.

Asimina triloba : fruit unique non mûr

Asimina triloba : fruit unique non mûr

Ou réunies en groupes. Elles constituent alors des sortes de régimes similaires dans leur structure à ceux des bananes, ce qui explique les noms locaux les associant aux bananes.

Asimina triloba : groupe de deux fruits en cours de formation

Asimina triloba : groupe de deux fruits en cours de formation

 

Asimina triloba : groupe de trois fruits non mûrs

Asimina triloba : groupe de trois fruits non mûrs

L'asimine est dotée d’une peau souple, mais relativement robuste, de couleur vert clair à maturité et qui tend ensuite légèrement vers le jaune, puis le brun à surmaturité.

Le poids des asimines est habituellement compris entre 50-100g et peut aller jusqu’à 250g-400g, voire plus.

Les asimines contiennent de nombreuses graines brunes, disposées en deux rangées. Ces graines sont très dures et de dimensions importantes (longueur jusqu’à 2-3 cm), semblables à de gros haricots allongés.

La réduction du nombre de graines, ainsi que de leurs dimensions, font partie des objectifs de la sélection variétale.

La pulpe est de consistance crémeuse et, selon les variétés, de couleur blanche, jaune ou orange.

Asimina triloba : fruit mûr

Asimina triloba : fruit mûr

Elle est très douce et parfumée, de saveur complexe, très particulière, semblable à la banane ou à la mangue, avec un arôme d’ananas  privé d’acidité.

 

 

Retour début article Début page    Retour au sommaire de l'article Sommaire